10 mois sans l’ombre d’un début de grossesse.. Go Gynéco !

Au bout de la 10ème déception, j’ai réussi à convaincre mon chéri d’aller consulter. On y va juste pour se rassurer. On se dit qu’au moins, si tout va bien, ça débloquera peut être quelques chose en nous. Elle nous prescrit un tas d’examens, et me dit de commencer par la radio des trompes. Vous savez la fameuse hystérosalpingographie. Ce nom un peu barbare qui veut simplement dire « radio des trompes ». Elle nous dit que parfois, après cet examen, certaines femmes tombent enceinte. On la croit et on est encore plus enthousiaste.

C’est en avril 2016 que notre premier examen d’infertilité est effectué. Après avoir regardé sur internet en quoi consister cette radio des trompes. Je commence à avoir peur. J’entends dire que certaines ont si mal qu’elles font des malaises. C’est vraiment pas rassurant. Mon chéri décide de m’accompagner. Sa présence m’apaise. Le radiologue me fait monter sur une sorte de grande table haute avec un bras articulé au dessus pour prendre les clichés. Il insère le spéculum. Une petite toilette intime et fait quelques premiers clichés. Puis, il commence à injecter le produit à base d’iode afin de contrôler l’aspect de mon utérus et la perméabilité de mes trompes. C’est un peu douloureux mais rien d’exceptionnel. Il me demande de me tortiller dans différentes positions afin d’avoir différents clichés selon ma position. Tout se passe plutôt bien. Je me rhabille et le médecin m’annonce que tout va bien. Mon utérus est d’aspect normal et mes trompes sont fines et perméables. On est ultra soulagé.

Quelques semaines plus tard, c’est au tour de chéri de passer à l’action. Il doit effectuer son tout premier spermogramme. A vrai dire, il l’a assez mal vécu. Il s’est mis une pression de dingue. La peur d’être stérile le terrorise. On va dire qu’il n’a pas une hygiène de vie au top. Il fume depuis qu’il a 16 ans. Il travaille dans la poussière d’une aciérie et dans la chaleur. On s’est un peu laisser aller niveau poids combiné à une activité physique presque inexistante mise à part lors des travaux de rénovation de notre maison. On est plutôt bon vivant niveau bouffe et alcool. Et finalement, les résultats sont là. Tout va bien. Ses petits soldats vont très bien. C’est un véritable soulagement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s