FC précoce..c’est triste mais la machine fonctionne !

Ça s’est passé en mai 2017. Il y a 2 ans pile poil à l’heure où je vous écris. Cela faisait 11 mois que j’avais fait retirer mon stérilet. On venait de faire nos premiers examens pour l’infertilité. Ma radio des trompes n’avait révélé aucun problème, et le spermogramme de chéri était juste parfait. Le cycle qui a suivi ma radio des trompes était relativement bizarre. Je me souviens avoir eu pour la première fois des pertes marrons en plein cycle, aux alentours de J10 J11. J’ai fait appel à mon ami Google, et ai découvert un tas de signification. La plus appropriée était que ces pertes marrons seraient provoquées par mes ovaires au moment de l’ovulation. Une grande première ! Ces pertes n’étaient pas abondantes et ont disparues en une journée. Ouf ! 8 à 10 jours plus tard, rebelote ! Sur le coup, j’ai pensé à une infection peut être due à la radio des trompes du mois passé. Ces pertes ont duré plusieurs jours. Au bout de 2 jours, en rentrant du boulot, une lumière me passe par la tête ! Ni-da-tion. Ni une, ni deux, direction les WC pour faire un test de grossesse. A cette époque, j’en avais toujours en réserve, juste au cas où. Et là par magie deux belles barres se sont affichées ! Ça y est, mon premier test de grossesse positif après presque 1 an d’essai. J’étais la plus heureuse. Après avoir confirmé ce début de grossesse par un test digital, je l’ai annoncé à mon Chéri. On était sur un nuage. Je ne pensais plus aux pertes marrons, et ni au fait que je n’étais qu’à J20 de mon cycle. Le lendemain, je fais une prise de sang. Un joli taux à 122 ui ! La gynéco de l’époque nous avait prévenue qu’après une radio des trompes, certaines femmes tombent enceinte. J’y faisait partie ! Cela s’explique car le produit injecté dans les trompes, permet de les déboucher, et crée un chemin préférentiel pour les spermatozoïdes.

Je vais voir mon gynéco de ville, qui regarde mon utérus et ne voit rien de particulier mais vu mon stade de grossesse, c’est normal. Il me prescrit un deuxième contrôle Béta HCG. L’après midi qui a suivi ce rendez vous, je me suis senti étrange. Mon ventre était très dur, gonflé et douloureux. Après de grosses douleurs, je vois apparaître dans ma culotte, une goutte de sang rouge foncé. Rien à voir avec les pertes marrons eues auparavant. J’ai eu tout de suite un mauvais pressentiment. 48 heures plus tard, ce fut le drame. Mon Béta HCG est à 117 ui. Il stagne. J’appelle mon gynéco qui nous dit que ça n’annonce rien de bon. Il avait raison. Je fais une fausse couche précoce. Je n’ai rien pu faire. Une semaine plus tard, les saignements sont arrivées. J’ai eu très mal au ventre pendant plusieurs jours. Les saignements furent abondants. C’était l’enfer mais dans notre malheur, une lueur d’espoir est apparue. La machine fonctionne et ça me rassure énormément !